Des contenus pour l'affichage dynamique et la PLV dynamique

L’affichage dynamique : des contenus adaptés

Les contenus sont la clé de la réussite d’un projet d’affichage dynamique. Ils doivent être adaptés au spectateur, à la localisation des écrans et à l’horaire de diffusion
illustration

Comment capter et retenir l’attention d’un passant, d’un voyageur, d’un client ? 
 

Les messages doivent être précis, efficaces et facilement compréhensibles car le temps d’exposition de celui-ci peut être bref.
 
Il faut éviter d’être ennuyeux ou trop perturbateur. En effet, le contenu du message est capital pour la réussite de votre projet d’affichage dynamique. Il doit s’inscrire dans une véritable stratégie de communication et répondre aux différents objectifs que vous avez prédéfinis.
 
Avant d’élaborer le contenu, n’oubliez-pas de définir vos besoins en vous posant les bonnes questions, comme par exemple :

  • Quel est mon objectif ? Informer, vendre, conseiller, orienter, distraire ?
  • Sur quels supports de diffusion ? Borne, écran (quelle taille), vidéo projecteur ?
  • Où sont situés mes écrans ? Dans le hall d’attente, les lieux de passages ou l’espace de vente ? Quels sont les profils de mes spectateurs ? Plutôt masculin, féminin, tranche d’âge ? Quel message en fonction de quel horaire ?


 

Après avoir identifié vos besoins, vous devez adapter le contenu de vos messages en fonction de votre contexte. Quelques conseils pour vous aider à mieux définir vos contenus :

Pour les lieux de passage « HIGH Impact »

  • Privilégier des images fortes, quelques mots clés. Éviter les phrases.

  • Le message doit être clair, simple et compréhensible.

  • Durée du message : quelques secondes (10 à 20’’)

  • Éviter le son car l’environnement peut être bruyant ou alors choisir un son bref pour attirer l’attention

Pour attirer l’attention, pensez au mode « plein écran », un message rythmé avec des animations. Attention, évitez le multi-zones car vous risquez de « noyer » l’attention des destinataires de votre message.

 

Pour les espaces d’attente

  • Privilégier du contenu dynamique pour diminuer le temps d’attente

  • La durée de la boucle est à déterminer en fonction du temps d’attente

  • Ne pas hésiter à varier les contenus, avec des incrustations temps réel (météo, trafic, news…)

  • Le son renforce le pouvoir d’attraction et de distraction

     

A retenir pour la durée d’affichage d’un média :

  • 10 à 30’’ pour des films commerciaux et promotionnels

  • 20 à 45’’ pour des films institutionnels

  • 20 à 60’’ pour des films « techniques »

 

Pour les espaces de vente

  • Vitrines : choisir des films courts pour inviter le client à entrer

  • Intérieur : ne pas hésiter à diversifier les contenus à l’intérieur du magasin ( par rayon, etc.)

  • Pour les contenus localisés en rayon de type « information produit » : privilégier la réactivité en magasin avec des modèles prêt-à-l’emploi afin que les vendeurs puissent piloter eux-mêmes une promotion en temps réel. Le son pourra avoir un impact sur ce type de message.

  • Bornes interactives : prévoir un contenu adapté au dispositif d’affichage.

 

En résumé, les contenus sont la clé de la réussite d’un projet d’affichage dynamique. Ils doivent être adaptés au destinataire des messages, à la localisation des écrans et à l’horaire de diffusion.

Avec nos partenaires, nous vous proposons de développer ensemble des contenus pertinents et de préparer à vos côtés le déploiement de vos campagnes de communication.

 

L’ affichage dynamique en quelques chiffres (source POPAI étude 2008):

Les consommateurs ont :

  • 5 à 10 fois plus de chances de remarquer un affichage dynamique que statique

  • 2 à 5 fois plus de chances de le mémoriser

  • 68% considèrent le Digital Media comme plus incitatif que la signalétique dite « traditionnelle »